En janvier 1862, François Bassière, marchand de bestiaux de Saint-Evroult-de-Montfort (près de Gacé), est assassiné dans sa maison le soir au milieu du repas. Son fils Albert, qui entretient de mauvaises relations avec son père, est arrêté ...ainsi que sa veuve et la servante, convaincues toutes les deux de complicité. Un premier procès en cour d’assises
se déroule à Alençon en juillet et se termine, sans aveux, par la condamnation d’Albert Bassière aux travaux forcés à perpétuité et l’acquittement de la veuve et de la servante.

AffaireBassiereL_21012008_152949_003



















affiche_4couleurs



















bassiere1



















bassiere1_final_copie



















bassiere2



















bassiere2_final_copie



















bassiere3



















bassiere3_final_copie